L'histoire et les propriétés fabuleuses du ferment lactique


Historique
Dès l’Antiquité, les bergers d’Asie et d’Europe centrale avaient déjà constaté les propriétés digestives du lait fermenté rapidement à température élevée. Le yaourt était né !

Il a traversé les siècles avec le même succès, élargissant encore sa réputation, car beaucoup le consomment pour son influence positive au niveau intestinal.

Mais si de nombreux ferments peuvent cailler le lait, seule l’association synergique des souches de Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, rigoureusement sélectionnées, permettent d’obtenir un véritable yaourt.

Depuis les temps les plus reculés jusqu’aux années 1950, l’alimentation était simple, naturelle, non traitée et nous absorbions quotidiennement des aliments fermentés contenant de quantités importantes de bactéries lactiques et de levures bénéfiques pour la santé.

L’alimentation actuelle est de plus en plus stabilisée et n’apporte plus sa ration normale de cellules vivantes.

Pour éviter une dégradation anarchique des aliments, l’organisme a besoin de produits fermentés. Ceux-ci contiennent une flore « amie » et protectrice (ferments lactiques et levures) qui s’oppose efficacement aux micro-organismes nuisibles qui peuvent transiter par le tube digestif.
Le ferment à travers les âges...